Sommaire et résumés des concepts liés aux puits climatiques



1 - Puits climatique, canadien ou provençal : les principes
La recherche d'un meilleur confort, la prise de conscience du changement climatique et les obligations règlementaires qui concernent la réduction des consommations pour le chauffage et le rafraîchissement de nos bâtiments ont conduit nombre d'entre nous à rechercher les solutions les moins énergivores et les moins polluantes possible. C'est dans ce contexte que le puits climatique, plus connu sous les termes "Puits canadien" s'il fonctionne en hiver, ou "Puits provençal" s'il est prévu pour l'été, a été exhumé du passé et mis au goût du jour. Ce type d'équipement est-il adapté aux maisons passives? Est-il réellement efficace dans ce cas? Peut-il bénéficier d'une rentabilité acceptable? Comment peut-on l'améliorer?…

Lire l’article sur le blog Passivact.com

2 - Conception traditionnelle des puits climatiques
La ventilation régulière et continue de nos constructions est une obligation. La nécessité de réduire leur consommation d'énergie et donc la pollution qu'elles provoquent l'est tout autant. Réduire les besoins énergétiques des bâtiments, pour tendre vers le concept de maison passive, implique de réduire celle utilisée pour leur ventilation. C'est un des rôles attribués aux puits climatiques en plus de l'amélioration du confort ou de la réduction de la pollution intérieure qu'ils sont censés produire en association avec la VMC. De l'idée à la réalisation, tout n'est pas simple. Que ce soit un puits canadien ou un puits provençal, qu'il soit aéraulique ou hydraulique, il faut donc savoir comment le réaliser. Les avantages et inconvénients de chaque solution doivent conduire à faire un choix mieux éclairé…

Lire l’article sur le blog Passivact.com

3 - Interactions entre puits climatique et VMC
Généralement les interactions entre équipements fonctionnent d'autant plus efficacement qu'ils sont spécialisés et qu'il y a complémentarité entre eux parce que l'un peut parfaitement réaliser ce que l'autre ne sait pas faire. Ça peut bien sûr être vrai entre un puits climatique, une VMC et une maison passive, mais c'est loin d'être toujours le cas. Quel type de VMC faut-il installer avec un puits climatique? Comment fonctionnent-ils ensemble? Cet article vous donne la seule réponse logique possible…

Lire l’article sur le blog Passivact.com

4 - Efficacité du couplage entre puits canadien et VMC Double Flux
Historiquement, un puits climatique était un équipement destiné à rafraîchir l'air neuf en été et non à le réchauffer en hiver. C'était un puits provençal et non un puits canadien dont le terme lui-même n'existe que depuis quelques années. C'est en le faisant évoluer et en caractérisant son fonctionnement que son usage hivernal est apparu plus clairement, notamment dans les maisons passives. Mais que peut-on espérer vraiment de cet équipement sur le plan des économies d'énergie et du confort qui sont les fonctions de base qui doivent prévaloir à sa mise en œuvre? Un puits canadien est-il vraiment efficace? …

Lire l’article sur le blog Passivact.com

5 - Efficacité du couplage entre puits provençal et VMC Double Flux
En hiver, même dans les maisons passives, les puits canadiens n'ont pratiquement aucun intérêt en dehors du fait qu'ils limitent les risques de gel des échangeurs des VMC double flux qu'ils desservent. Sans autre avantage déterminant pendant le reste de l'année, l'investissement dans un équipement de ce type est inutile. Fort heureusement, ils se transforment automatiquement en puits provençal lorsqu'arrive la période estivale. L'espoir renait donc de leur trouver une utilité réelle et d'ailleurs bien plus proche de leur concept historique original. Quelles performances peut-on en attendre pendant cette saison chaude? Les puits provençaux sont-ils plus efficaces que les puits canadiens?…

Lire l’article sur le blog Passivact.com

6 - Tous les puits provençaux peuvent être améliorés
Un puits canadien peut se transformer en puits provençal sans aucune autre forme d'action que l'évolution naturelle des saisons. Cette mutation, entre l'hiver et l'été, ne concerne pas le puits climatique lui-même, mais uniquement son mode de fonctionnement couplé à celui de la VMC double flux qui lui est associée. Cette évolution plus linguistique que réelle, sans adaptation possible à la période de l'année, est elle vraiment la solution la plus efficace notamment lorsque l'air qui rentre dans le puits climatique peut atteindre 40°C, et même probablement plus dans le futur? Dans le cadre d'une recherche optimisée de confort, n'y a-t-il pas un risque de dysfonctionnement lors d'une longue période de canicule? Est-il simplement possible qu'un puits climatique fonctionne aussi bien en hiver qu'en été avec le même matériel?…

Lire l’article sur le blog Passivact.com

7 - Recette pour concevoir un puits climatique, canadien ou provençal, dans une maison passive
Cet article définit les concepts les plus efficaces de puits climatique, et de ses variantes saisonnières que sont le puits canadien et le puits provençal, notamment quand ils sont couplés avec une VMC double flux dans une construction de type maison passive. Que le projet dans lequel ils sont mis en œuvre soit dans le sud de la France, à Toulouse par exemple, dans le nord ou en altitude, une solution montre sa supériorité à toutes les autres. Pour la connaitre, vous devrez lire ce résumé des précédents articles du site qui ont été largement développés sur le même sujet…

Lire l’article sur le blog Passivact.com



Les documents de cette partie du site sont extraits du site PassivAct.com. Pour plus de détails, vous pouvez lire les articles de la rubrique Infos et Concepts